en

Recherche
Retour

GINNUNGAGAP – Dunham / Albion

novembre 15, 2018

On en apprend tous les jours…

Quelle ne fut pas ma surprise en lisant l’étiquette de la «Ginnungagap» de remarquer que cette bière était un mélange de Pale Ale aux Brettanomyces et de ‘’Arctic Ale’’ 

«Arctic» Ale» me dis-je ? Un style que je ne connais pas ? 

Eh bien, pas tout à fait un style, mais plutôt une histoire. L’histoire d’aventuriers mandatés par la Reine Victoria en 1872 pour partir à la recherche de la fameuse expédition Franklin, perdue dans les glaces du Grand Nord canadien. 

Afin que l’équipage puisse résister aux conditions difficiles d’un tel voyage, la brasserie Allsopp & Sons de Burton on Trent conçut une bière spéciale plus nourrissante, au taux d’alcool supérieur, pouvant résister aux températures extrêmes d’un tel voyage. 

Bien que le même sort que Franklin fut réservé à la majorité de l’expédition, un navire fut rescapé par un groupe d’Américains et quelques bouteilles furent rapportées en Angleterre. 

C’est ainsi qu’au début 2010, un passionné d’histoire de la bière Christopher Bowen entreprit des recherches et réussit à mettre la main sur une bouteille ainsi que sur la vieille recette de ce nectar. 

Enthousiaste, M. Bowen se mit à partager sa recette avec quelques brasseurs passionnés d’histoire dont Steven Bussières de la Brasserie Albion à Joliette. Et c’est ainsi que nous retrouvons une parcelle de cette bière mythique dans cette collaboration avec Dunham dont voici mes impressions : 

Elle nous offre un olfactif complexe ou les Bretts se mêlent à un fruité aux notes de cerises, de raisins secs et de fruits noirs, dégageant par la suite de puissantes notes de terre. On y décèle également un sucré aux allures de cassonade.

De couleur cuivrée et limpide, elle développe une mousse blanc cassé crémeuse et dense qui persiste de longues minutes, laissant sur le verre une dentelle magnifique. L’entrée de bouche se veut légèrement acidulée et se transforme rapidement en chaleur réconfortante pour finir tout à fait terreuse en finale. On y retrouve encore cet aspect sucré à la cassonade, mais en sourdine, et une touche de fruits noirs aux allures de dates et de raisins secs. L’aspect sucré / fruité est cependant moins dominant qu’à l’olfactif. Ce qui prime ici, c’est son côté ‘’Bretté’’ et terreux qui s’harmonise en parfait équilibre. Le corps est ample et riche. Sa texture est onctueuse. Son alcool est réchauffant, mais non agressif et bien intégré à la palette. Son effervescence est douce, mais légèrement piquante.

En somme, cette bière est d’une complexité remarquable et d’un équilibre parfait. Les Bretts rajoutent un côté mordant et le malt fruité / sucré contrebalance les houblons terreux de la finale. 

Un plaisir à chaque gorgée.  

Santé!